head1

LESCOP

Samedi 24 juin 2017

19h20 - Scène Eïnar

Visuel Lescop

Pas plus rock que Lescop dans le monde de la pop. Ancien du groupe rochelais Asyl, qu’Indochine prit un temps sous son aile, Mathieu Lescop revient dans une version plus assurée de lui-même, à la fois délestée et licencieuse, avec un bel album : Echo.

Sur la scène de Rock In Evreux, le vent qui soufflera ne sera pas si glacial que les mélodies obliques qui hantaient le premier disque de Lescop. En 2017, Mathieu porte sur scène des chansons pop inspirées de Bowie et Curtis, ainsi qu’une esthétique new wave héritée de Daho et de Taxi Girl. Il aurait une fille pour partenaire, on invoquerait Elli et Jacno. Au final, on évoquerait bien, pour lui et pour son camarade Johnny Hostile, l’héritage de la scène post punk des Jeunes Gens Mödernes. En réussissant le tour de force d’allier textes ciselés et vénéneux, ambiances entêtantes et mécaniques, Lescop se fait l’écho – forcément – d’une époque où personne n’est vraiment à sa place. Son deuxième opus débute en sifflotant, dans la presque insoutenable légèreté, quand le premier nous invitait à danser sur un volcan dans une forêt bien énigmatique. Aujourd’hui, ce sont les errances sensuelles d’un nouvel avatar (« David Palmer »), des virées nocturnes douces amères (« C’est la nuit »), des déambulations sous forme de polaroïds subliminaux et obsédants (« Dérangé », « Suivie ») que le groupe entend passer à la moulinette du live. Cela promet une soirée avec quelques accélérations cardiaques. La nuit, Lescop ne ment pas.

Festival Rock in Evreux

29 & 30 juin 2018

Hippodrome Evreux-Navarre